Trade & The Climate Crisis

Déception climatique: “objectifs” non contraignants pour le climat, mais règles contraignantes pour le commerce de services

Original Publication Date: 
4 December, 2015
Le monde entier regarde les chefs d’Etat de presque tous les pays de la planète, réunis à Paris cette semaine pour fixer des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour contrer le changement climatique global. Malheureusement, des représentants de 50 des mêmes gouvernements se réunissent aussi cette semaine à Genève pour négocier des règles contraignantes qui vont sérieusement limiter la capacité des pays à atteindre ces objectifs.

Lettre de la société civile sur la conférence ministérielle de Nairobi de l’Organisation mondiale du commerce (OMC)

Delivery date: 
9 December, 2015
En tant que membres de 457 organisations de la société civile - dont des syndicats, des défenseurs de l’environnement, des paysans, des organisations de développement et des groupes d’intérêt public de plus de 150 pays - nous vous écrivons aujourd’hui pour vous exprimer notre vive inquiétude quant à la situation actuelle des négociations à l’OMC. Nous vous invitons à veiller à ce que la conférence ministérielle de Nairobi serve à changer les règles de l’OMC pour rendre le système commercial international plus compatible avec le développement centré sur les êtres humains et à s’opposer aux efforts de certains pays développés d’abandonner l’agenda de développement pour le remplacer par une série de soi-disant « nouveaux sujets ». Ceux-ci sont en réalité des sujets non commerciaux qui empièteraient largement sur les économies nationales et réduiraient l’espace politique national nécessaire pour le développement et l’intérêt public.

La grande rupture

Due date: 
1 April, 2010
Delivery date: 
2 April, 2010
Appel à l’union et à la lutte contre les crises globales, pour le remplacement des accords de commerce et d’investissement et autres machines infernales générées par une économie mondiale dirigée par les transnationales, pour bâtir ensemble une économie durable et solidaire.

Pronunciamiento de la ASC ante la nueva cumbre ministerial de la OMC

Original Publication Date: 
30 November, 2009

Entre el 30 de noviembre y el 2 de diciembre de 2009 se realizará en Ginebra la VII reunión ministerial de la OMC. Será un nuevo esfuerzo de reanudar las negociaciones de la Ronda de Doha, iniciada hace 8 años, y un escenario donde los países desarrollados nuevamente intentarán imponer su propia agenda de liberalización y desregulación de los mercados.

Lula Calls on Saudis to Join Brazil in Creating Petrochemical Powerhouse

Original Publication Date: 
18 May, 2009
Brazilian president, Luiz Inácio Lula da Silva, said this Sunday, May 17, at the end of a two-day trip to Saudi Arabia, that he called on king Abdullah Bin Abdulaziz Al Saud for the two countries to jointly seek reciprocal investment opportunities.

Changez le commerce, pas notre climat!

D’une manière ou d’une autre, le changement est en cours : si nous ne changeons pas les règles de l’économie globale, nous ne pourrons pas remédier au changement climatique.

Revirement de l’OMC 2013: priorité à la nourriture, auxemplois et au développement durable – déclaration

Après de nombreuses conférences ministérielles ratées et presque douze ans de négociations, le cycle de Doha d’expansion de l’OMC est au point mort. Les pays développés ont poussé des accords parallèles pour négocier des questions cruciales pour les pays en développement,censées corriger les déséquilibres actuels de l’OMC et qui constituaient la base du mandat de développement de Doha. Pire : les pays développés semblent réemballer les mêmes demandes de libéralisation et d’accès au marché de leurs intérêts des entreprises transnationalesafin de tisser un nouveau « fil conducteur commercial » pour conclure des accords lors de la 9ème ministérielle à Bali. Dans cette déclaration, avec des demandes spécifiques le réseau Notre monde n’est pas à vendre (OWINFS) affirme qu’en plus d’une transformation à long terme de l’architecture globale commerciale et économique, des changements immédiats doivent être apportés à l’OMC afin de donner aux pays plus de marge de manœuvre pour poursuivre un agenda positif pour le développement et la création d’emplois, la sécurité alimentaire, le développement durable, l’accès à des soins de santé et des médicaments abordables et la stabilité financière globale.