Agriculture

Pronunciamiento de la ASC ante la nueva cumbre ministerial de la OMC

Original Publication Date: 
30 November, 2009

Entre el 30 de noviembre y el 2 de diciembre de 2009 se realizará en Ginebra la VII reunión ministerial de la OMC. Será un nuevo esfuerzo de reanudar las negociaciones de la Ronda de Doha, iniciada hace 8 años, y un escenario donde los países desarrollados nuevamente intentarán imponer su propia agenda de liberalización y desregulación de los mercados.

Ne diluez pas la proposition du G33: Membres de la société civile globale, demand au directeur général de l OMC et aux des pays membres

Delivery date: 
20 November, 2013
En tant que membres de la société civile globale, nous demandons au directeur général de l’Organisation mondiale du commerce, Roberto Azevedo, et aux présidents des pays membres, de prendre très au sérieux la question de la sécurité alimentaire dans les pays en développement et de ne pas faire de la proposition du G33 sur les stocks publics de nourriture une mascarade, en demandant aux pays en développement d’accepter le texte actuel sur la clause de paix.

La société civile internationale appelle à le développement avant la facilitation du commerce à l’OMC

Delivery date: 
18 July, 2014
La société civile internationale écrivons pour exhorter les membres de l’OMC à conditionner l’entrée en vigueur de l’accord sur la facilitation du commerce (AFC) à la conclusion et la réalisation du mandat de développement des négociations de Doha.

Revirement de l’OMC 2013: priorité à la nourriture, auxemplois et au développement durable – déclaration

Après de nombreuses conférences ministérielles ratées et presque douze ans de négociations, le cycle de Doha d’expansion de l’OMC est au point mort. Les pays développés ont poussé des accords parallèles pour négocier des questions cruciales pour les pays en développement,censées corriger les déséquilibres actuels de l’OMC et qui constituaient la base du mandat de développement de Doha. Pire : les pays développés semblent réemballer les mêmes demandes de libéralisation et d’accès au marché de leurs intérêts des entreprises transnationalesafin de tisser un nouveau « fil conducteur commercial » pour conclure des accords lors de la 9ème ministérielle à Bali. Dans cette déclaration, avec des demandes spécifiques le réseau Notre monde n’est pas à vendre (OWINFS) affirme qu’en plus d’une transformation à long terme de l’architecture globale commerciale et économique, des changements immédiats doivent être apportés à l’OMC afin de donner aux pays plus de marge de manœuvre pour poursuivre un agenda positif pour le développement et la création d’emplois, la sécurité alimentaire, le développement durable, l’accès à des soins de santé et des médicaments abordables et la stabilité financière globale.